Steve Holcombe a conquis une excellente troisième place au classement général de la catégorie E3 et une quatrième place au GP d'Enduro à la fin du GP inaugural des championnats du monde d'enduro qui ont eu lieu en Finlande.

Le programme de la journée d'ouverture prévoyait le départ et l'arrivée dans la ville de Vierumaki avec l'itinéraire, comme dans la tradition, articulé autour du lac Paijanne avec seize épreuves spéciales à gagner et bien plus de 400 km à parcourir pour nos cavaliers.

Le dimanche, au lieu de cela, douze épreuves spéciales ont été planifiées par les organisateurs, partant toujours à la Vierumaki Arena et arrivant à Helsinki Vantaa à l'aéroport civil.

Steve Holcombe, comme dans l'édition 2017, était l'un des protagonistes de la course. Dans les deux jours de compétition, le Britannique a obtenu une quatrième et troisième place dans la catégorie E3 et deux sixièmes places dans l'Enduro GP, après seulement des coureurs finlandais.

En catégorie E2 notre Christophe Charlier a conclu les deux journées finlandaises avec une neuvième place au classement général. Le coureur corse a été durement éprouvé par les températures rigides du nord avec des pics jusqu'à quinze degrés au-dessous de zéro et des conditions imperméables de la piste de course avec les canaux profonds creusés par la neige.

Un très bon résultat aussi pour Brad Freeman de l'équipe Beta Boano qui a terminé la course avec deux troisièmes places en catégorie E1 et une dixième et une septième place en Enduro GP. Maintenant, Brad est deuxième au classement général E1 et septième à l'Enduro GP.

La saison mondiale a officiellement ouvert les portes et maintenant les engagements pour les coureurs et l'équipe commencent à s'épaissir. Le week-end prochain, l'équipe Beta Factory Enduro participera pleinement, avec tous les pilotes Steve Holcombe et Christophe Charlier, au second tour de l'Assoluti d'Italia di Enduro à Sanremo.

STEVE HOLCOMBE

"J'ai commencé la journée avec l'idée de ne pas risquer et de faire le moins d'erreurs possible et après une longue journée de compétition avec plus de douze heures sur la moto, j'étais vraiment content de la quatrième place. Je suis également satisfait de la quatrième place du classement général d'Enduro GP, l'important était de ne pas perdre trop de points et ainsi de suite ".

CHRISTOPHE CHARLIER

"Ce type de terrain ne correspond pas aux caractéristiques de ma circonscription et pendant ces deux jours j'ai eu beaucoup de mal à trouver un bon rythme, maintenant je dois classer au plus vite le GP de Finlande et penser aux prochaines courses, Assoluti et Championnat du Monde, et donner mon meilleur ".